25/05/2007

Ce matin au jardin


....A fleuri une superbe fleur!

Merci Marie de m'avoir permis de contempler une telle merveille! 

 DSCN2121

20:12 Écrit par Anko dans La vie en vrac | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

La punition, pas une solution

Ceci est un texte publié sur la liste Parents Conscients.

Je l'ai publié sur 2 forums avec l'accord de son auteure, quitte à susciter des polémiques.

Mais n'est-ce pas grace à la polémique qu'on avance?

Il me tient très à coeur et j'aimerais vous le faire partager.


Citation:
"Il y a quelqu'un qui demandait une définition de la punition. Comme je vois
son retour en force, j'ai envie d'ouvrir un fil sur ce thème.
Pour moi la punition consiste à priver l'enfant de quelque chose qu'il aime,
ou qu'il attend et espère avec impatience parce qu'il n'a pas fait ce que
nous souhaitions qu'il fasse, ou parce qu'il a commis des erreurs, ainsi
nous espérons le conduire à l'obéissance c'est à dire à la soumission.
Tout ce que nous infligeons à l'enfant dans le but de lui faire comprendre
quelque chose le blesse et c'est par conséquent une punition.
La réparation qui est acceptable quand elle est librement consentie, et
qu'elle correspond au stade de développement de l'enfant, peut rapidement devenir sanction lorsque l'enfant y est contraint sans ménagement, ou qu'on lui impose une tâche démesurée par rapport à ce qu'il peut faire.
La punition fonctionne très bien avec la récompense, c'est son alliée. Ces
deux-là sont parfaites pour conduire l'enfant là où nous souhaitons qu'il
aille tant que nous serons là, il agira pour éviter la punition et obtenir
la récompense.
C'est un système qui n'apprend rien à l'enfant, qui insulte son intelligence
et sa sensibilité, c'est un mode de fonctionnement qui ne permettra pas le
développement de l'attention à l'autre, quand on a mal on est centré sur
soi, on essaie juste d'acquérir rapidement un moyen pour que cela ne
recommence pas.
Idem pour la récompense, ce que l'on a fait de satisfaisant n'est pas
ressenti en terme de plaisir de donner, mais d'excitation à l'idée de
recevoir, d'ailleurs quand on est récompensé c'est cela seulement qui motive nos actes, alors que le fait d'aider et de soutenir quelqu'un est très
nourrissant pour un individu, en récompensant on court circuite le ressenti
de ce plaisir, et évidemment une fois la récompense disparue on n'est plus
motivé pour contribuer au bien être de l'autre.
Outre le fait que ce jeu manipulateur est totalement inefficace pour ce qui
est de l'enfant, de sa compréhension de ce qui l'entoure et du pourquoi
certaines actions sont à éviter ou au contraire utiles à la communauté, il
nous poursuit et conditionne nos comportements d'adultes sous différentes
formes. Nous recherchons malheureusement très souvent l'approbation des autres autour de nous, c'est une récompense, nous n'osons pas affirmer nos choix par crainte d'être punit par le jugement de nos pairs. C'est très difficile de se débarrasser de ces attentes, nous sommes évalués en permanence, nous ne "pouvons" pas être vraiment nous mêmes, ou contraire en rebellion en quasi permanence nous ne pouvons plus nous connecter aux autres avec confiance et sécurité, la constestation est devenue notre centre, nous ne pouvons pas être simplement nous mêmes, détendus, capables d'accepter la différence et de manifester la notre.
Je vois partout les effets d'une éducation basée sur cette injonction :"je
t'aimerais si tu fais ce que je veux", on continue à croire qu'on sera aimé
si on se soumet à l'autre, on l'aimera s'il nous "obéit", bien sûr ça prend
des formes plus subtiles, quelque part subsiste le danger d'être vraiment
soi même.

Si je l'ai écrit c'est que je vois partout resurgir la punition, sanction,
ou tout autre chantage comme des alternatives acceptables à la fessée, mais ce n'est pas mieux loin de là !
Malheureusement la punition en tant que système éducatif a encore de beaux jours devant elle.
Je l'ai même vu dans un livre que je croyais très axé sur le parentage de
proximité, "the science of parenting" certains connaissent peut-être ici.
J'en ai été très déçue.
Vraiment je pense qu'on peut cesser de croire qu'en faisant mal à un enfant (psychologiquement ou physiquement) il va faire ce que nous voulons, s'il le fait c'est qu'il a peur, si nous le manipulons il deviendra manipulateur, il saura très bien sur quelle ficelle tirer pour être récompensé, et ce qu'il doit éviter de faire en présence de ses parents pour ne pas être puni.
J'insiste beaucoup mais c'est très important de voir l'éducation ou
l'accompagnement de nos enfants à long terme, ce qui nous facilite la vie
aujourd'hui, pourrait bien construire le cauchemar de demain..."

Catherine Dumonteil Kremer
cdumonteilkremer.com un blog dédié au soutien des parents
lamaisondelenfant.org
parents_conscients@yahoogroupes.fr

 


 

20:06 Écrit par Anko dans Maternage | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/05/2007

Gelées diverses

GELEE AUX QUETSCHES, POMMES ET JUS DE SUREAU.
*pour 1kg de confiture,préparation 1h15 ,cuisson en 2 temps:35mn en tout*

-450gr de quetsches
-550 de pommes vertes (genre granny)
-600gr de rafles de sureau
-1 citron(120gr)
-700gr de sucre cristallisé
- 2 bâtons de cannelle.

Lavez et égrappez le sureau.

Faites éclater les baies 15 mn avec 5cl d'eau.

Passez baies et jus (soit 250gr).

Dénoyautez les quetsches.

Epluchez les pommes,réservez peaux et pépins.

Coupez tous les fruits en morceaux (environ 750 à 800gr).

Mettez-les dans la bassine à confiture avec le jus de sureau,le sucre,la cannelle et le jus de citron pressé.

Récupérez les pépins de citron et de pommes,enfermez-les avec les peaux coupées finement dans un nouet de gaze.Glissez celui-ci dans les fruits.

Portez à ébullition.Laissez cuire 5 mn en remuant.

Versez le tout dans une terrine.

Couvrez d'un film alimentaire et réservez au frais une nuit.

Le lendemain,portez à ébullition ce mélange 15mn.

Ecumez,puis écrasez les fruits avec le plat de l'écumoire.

Vérifiez la nappe:versez une cuillerée de confiture sur une assiette froide.Si elle se fige dans les secondes qui suivent ,retirez du feu.

Enlevez le nouet et la cannelle.

Mettez en pots.Fermez.


GELEE D'ABRICOTS A LA LAVANDE


-1 Kg d'abricots
-1 citron
-600 gr de confisuc
-200 gr de sucre roux
-une dizaine de branches de lavande

Mixez les abricots, mélangez aux sucres.

Chauffez à feu doux en remuant, ajoutez la lavande.

Une fois que la gelée a "pris", retirer la lavande.

Laissez refroidir. Mettez en pot.


GELEE DE FRUITS SECS AUX EPICES


-300 g de figues sèches
-150 g d’abricots secs
-80 g de dattes dénoyautées
-80 g de pruneaux dénoyautés
-50 g de raisins secs
-50 g de cerneaux de noix
-1 orange non traitée
-1 citron
-400 g de sucre roux
-60 cl de thé  vert
-muscade
-cannelle
-2 clous de girofle

Couper les fruits secs en petits morceaux et hacher les noix.

Verser le thé et le jus des fruits.

Ajouter le sucre, les zestes et les épices.

Macérer une nuit au frais.

Cuire 20 mn à feu moyen.

Ecraser à la fourchette les fruits et cuire 10 mn à feu doux.

Mettre en pots.


GELEE DE LAVANDE


-2 tasses et quart de jus de pommes
-1 tasse de fleurs de lavande
-3½ tasse de sucre gélifiant

Mettre le jus de pomme et les fleurs de lavande dans une casserole et amener à ébullition.

Couvrir et retirer du feu, laisser refroidir 15 minutes et filtrer les fleurs.

Remettre 2 tasses de ce liquide dans la casserole, ajouter le sucre et brasser constamment jusqu'à ébullition.

Ajouter la pectine et remettre à bouillir en brassant souvent.

Enlever du feu, refroidir et mettre dans des pots stérilisés.


GELEE DE MENTHE AU LAPSANG SOUCHONG



-100 g de feuilles et tiges de menthe poivrée
-100 g de feuilles de menthe ananas.
-1 kg de sucre spécial confiture
-2 l d'eau
-1 sachet de thé Lapsang souchong

Faire bouillir l'eau dans un gros récipient.

Quand l'eau bout, y jeter la menthe et le thé.

Laisser bouillir, couvercle fermé, durant 30 minutes.
 
Eteindre et réserver durant 12 heures.

Retirez le sachet de thé.
 
Passer le tout au moulin à légumes et recueillir le jus.

Verser le sucre dans un grand saladier.

Verser le jus sur le sucre.

Chauffer à ébullition en remuant doucement.

Laisser bouillir durant 15 minutes en remuant doucement sans cesse (sur la paquet, il est indiqué que 7 minutes suffisent ; mais comme ici, seule la pectine contenue dans le sucre fait Prendre la gelée, il vaut mieux déborder un peu. On se rend compte que la gelée est prise quand, dès lors qu'on soulève la cuiller, le jus en coulant se fige sur la fin en un petit filament).
 
Mettre en pots préalablement ébouillantés.

Fermer les pots de confiture, couvercle à vis fermé à chaud et pot refroidissant à l'envers.


GELEE DE ROSES
*
Pour 7 pots de 250 g : Préparation : 1 h 45 - Cuisson : 15 Min - Repos à température ambiante : 60 h*


-500 g de pétales de rose frais
- 800 g de sucre
- 50 cl de jus de pomme pur bio.

Rincez délicatement les pétales de rose sous l'eau froide et égouttez-les, puis essuyez-les soigneusement et disposez-les dans un grand saladier en verre.

Mettez 500 g de sucre et 1 litre d'eau dans une bassine à confitures, portez à ébullition.

Versez ce sirop bouillant sur les pétales de rose et laissez macérer pendant 12 heures.

Égouttez alors les pétales de rose et versez le sirop récupéré dans la bassine à confitures.

Portez-le à nouveau à ébullition et laissez-le bouillir pendant 2 minutes, puis reversez-le sur les pétales de rose et laissez macérer l'ensemble 12 heures.

Répétez cette opération trois autres fois et, la dernière fois, égouttez les pétales de rose et récupérez le sirop.

Versez ce sirop dans la bassine à confitures, ajoutez le jus de pomme et le reste de sucre, puis portez à ébullition et laissez cuire le tout pendant 4 minutes.

Remuez très délicatement à l'aide d'une écumoire afin que le mélange n'attache pas.

Ajoutez alors les pétales de rose et poursuivez la cuisson 3 minutes encore, toujours en mélangeant.

Vérifiez la cuisson : un peu de confiture déposée sur une assiette froide doit se figer rapidement.

Retirez alors la bassine du feu et écumez et mélangez une dernière fois.

Mettez en pots la confiture avec les pétales, puis couvrez et stérilisez.


GELEE DE PECHE A LA LAVANDE
*Pour 5 pots de 500g -- durée 30 minutes*

-1,5 kg de pêches (jaunes ou blanches)
-1,2 kg de sucre spécial confiture
-2 citrons
-12 brins de lavande

Ebouillanter les pêches 20 sec.

Les rafraîchir sous l'eau puis les peler.

Les couper en 2, ôter le noyau et les tailler en morceaux.

 

Transvaser la pulpe des pêches dans une casserole.

 

Ajouter le sucre spécial confiture et le jus des citrons, bien mélanger.

 

Porter à ébullition et laisser cuire pendant 10 min en remuant avec une spatule.

 

Retirer soigneusement l'écume de la confiture avec une écumoire.

 

Hors du feu, ajouter les brins de lavande rincés rapidement à l'eau et séchés.

 

Répartir la confiture tiède dans des pots préalablement ébouillantés.


23:42 Écrit par Anko dans Dans ma cuisine | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : sucrees |  Facebook |

11/05/2007

Ma liste de recettes végétariennes

Voici la liste, mise à jour, régulièrement, de toutes les recettes végétariennes postées ici!

Barres chocolatées aux céréales
Boulettes de tofu aux noisettes
Burgers végétariens
Croquettes de millet aux tomates
Fondant au chocolat
Muesli maison
Muffins aux framboises et aux bleuets
Quiche de la flemme
Seitan au tofu et aux poireaux
Vinaigrettes et sauces pour salades

19:09 Écrit par Anko dans Dans ma cuisine | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Le savon de marseille, un trésor!

J'ai confondu, honte à moi, un pain de savon d'Alep avec un savon de Marseille. Qu'allais-je faire de ce morceau de savon inutile, me demandais-je, dépitée. En surfant sur le net, j'ai trouvé quelques recettes faisant du savon de Marseille un produit incontournable!

LESSIVE LIQUIDE EN  GEL

-200g de savon de marseille SANS EXTRAIT DE PALME rapé.

-80 ml d'eau

-Agar-agar 1 sachet

-Lavande Vraie 30 gouttes.

Faire chauffer et porter à ébullition en mélangeant bien le savon et l'eau.

Ajoutez l'agar-agar en mélangeant bien.

Verser dans un bidon opaque muni d'un bec verseur et laisser tiédir.

Secouer bien, ajouter l'HE.

Secouer avant chaque utilisation.

GEL NETTOYANT TOUT USAGE

-200g de savon de Marseille rapé.

-100 ml d'eau.

-Agar-agar, 1 sachet.

-60 ml de vinaigre blanc.

-60g de cristaux de soude.

-HE Tea Tree 40 gtes

-HE Citron Zeste 30 gtes.

Faites bouillir le savon avec l'eau en remuant bien.

Ajouter l'agar-agar.

Laissez tiédir, ajouter le vinaigre, les cristaux.

Versez la préparation dans un bidon muni d'un bec verseur.

Ajouter les HE, secouez bien.

GEL NETTOYANT VAISSELLE.

-200g de savon de Marseille rapé.

-100ml d'eau.

-100ml de vinaigre blanc.

-30g de bicarbonate de soude.

-Agar-agar 1 sachet.

-HE Citron Zeste.

Faire chauffer et porter à ébullition en mélangeant bien le savon et l'eau.

Ajouter l'agar-agar en mélangeant bien.

Verser dans un bidon opaque muni d'un bec verseur et laisser tiédir.

Secouer bien, ajouter l'HE.

Secouer avant chaque utilisation.

SHAMPOING CHEVEUX GRAS AU MIEL ET A LA SAUGE

Le savon de Marseille étant assez corrosif, son usage quotidien est à éviter.

-100g de savon de Marseille rapé.

-40ml d'eau.

-Sauge séchée 30 g

-Miel liquide 3 CàS.

-Agar-agar 1/2 sachet.

-HE Sauge, Palmarosa, 10 gtes de chaque

-HV Abricot 30 gtes.

Faire chauffer et porter à ébullition en mélangeant bien le savon et l'eau.

Ajouter la sauge et le miel, laisser infuser 30 min.

Ajouter l'agar-agar en mélangeant bien.

Verser dans un récipient opaque.

Ajouter les HV, les HE et bien mélanger.

Laisser refroidir complètement.

14:45 Écrit par Anko dans L'herboristerie | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Dentifrice maison

Bon, faut s'habituer à la saveur salée bien éloignée des grumeaux sucrés des dentifrices du commerce. Personnellement, je n'ai plus été écoeurée après avoir adopté cette recette, et mes dents ont blanchi!

INGREDIENTS

-30g d'argile verte surfine.

-20g de sel surfin bio.

-10g de bicarbonate de soude.

-HE tea tree 10 gtes.

-HE menthe poivrée 4 gtes.

Mélangez le tout dans un petit pot. Avant chaque utilisation, secouez bien et trempez votre brosse à dent dans la préparation.

Attention, certains peuvent développer une allergie au bicarbonate de soude, cette recette est à tester précautionneusement avant de l'adopter.

Attention, beaucoup d'HE sont déconseillées pendant la grossesse et l'allaitement.

14:14 Écrit par Anko dans L'herboristerie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Déodorant à base de bicarbonate.

Un déo pas cher et assez efficace. Pour les grosses suées, j'utilise la pierre d'alun en plus.

INGREDIENTS

-10g de bicarbonbate de soude.

-30 gouttes d'hydrlat de verveine ou 30 gouttes du filtrat de verveine citronnée.

-4ml de vinaigre de cidre bio.

-6 gtes d'HE de Cyprès.

-6 gtes d'HE Palmarosa.

-4gtes d'HE Tea Tree

-10 gtes d'HE au choix afin de donner le parfum: bergamote, bois de rose, citron...Attention toutefois à l'HE d'Orange Zeste qui est photosensibilisante.

-4ml d'HV de Jojoba.

Mélanger le tout dans un petit flacon muni d'un vaporisateur.

Laisser reposer pendant 12h.

Bien secouer avant l'emploi.

Attention, certains peuvent développer une allergie au bicarbonate! Cette recette est à tester précautionneusement avant de l'adopter.

Attention, beaucoup de HE sont déconseillées pendant la grossesse et la lactation.

14:06 Écrit par Anko dans L'herboristerie | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |