30/04/2007

Fière, si fière!

Je sais, je ne devrais pas. Fidèle à beaucoup de croyances qui interdisent aux parents de louer leur progéniture sous peine de s'attirer la foudre des Dieux, je dois me contenter de hocher la tete et d'afficher un sourire suffisant.

Et pourtant, intérieurement je bouillonne de joie en voyant tous les jours mon g00 s'épanouir libre et heureux.

Non, je n'ai jamais donné de fessée, ni humilié mon fils de quelque manière que ce soit en prétendant l'éduquer.

Non, je n'ai jamais projeté sur lui mes reves ratés.

Non, je n'ai pas l'once d'un remord de ne pas l'inscrire à l'école.

Non, je ne l'ai jamais puni.

Oui, je le porte dès qu'il a besoin d'etre caliné.

Oui, je l'allaite encore à la demande.

Oui, je le laisse bouger et s'exprimer sans contraintes autres que celles qu'il se fixe lui-meme.

Et j'en passe, et je poursuis tandis que les yeux de mon audience s'écarquillent d'effroi.

Je vois les résultats tous les jours, avec ou sans compliments, avec ou sans mauvais conseils on avance.

Ils verront.

00:45 Écrit par Anko dans Maternage | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

et fière tu peux l'etre :D

Écrit par : Denis | 06/05/2007

hello un petit coucou pour te dire qu'on te vois plus sur la voie mais que j'ai découvert ton blog. je suis assez d'accord avec toi question punition/récompense. ça revient à prendre nos enfants pour des ânes.
biz

Écrit par : WW | 08/04/2008

Les commentaires sont fermés.