18/03/2007

Allez on s'y met!

Voilà, j'ai décidé de me mettre au jardinage biologique.
Comme notre terrain était un peu en friche quand nous y avons réemménagé, j'ai profité du redoux pour retourner, tailler, couper, scier.
Désavantage, j'ai plus de dos ni de mains.
Avantage, un beau terrain vierge et tout le mois de mars pour envisager sa culture!

Pour l'aménagement de mon potager, je m'inspire de
ce site, très complet, venant lui-même d'un livre : "L'art du potager en carrés", par Eric Prédine et Jean-Paul Collaert, éditions EDISUD, collection "Les nouveaux jardiniers". Je n'ai pas encore réussi à me le procurer, vu qu'il est archi sold-out, mais en attendant je vais me fier aux dires de ces bonnes gens.

Il faudra aussi que j'achète le fameux livre traitant du jardinage associatif, tout ça avant de commencer à planter, bien sûr....

J'ai donc aménagé vers le milieu du jardin une bande de terre qui pourra comprendre 3 ou 4 carrés de 1m20 sur 1m20.
Pour délimiter ces carrés, j'ai trouvé dans le tas de bois du fond du jardin des palettes....de 1m20 sur 1m20 piles!!!
Un petit coup d'engrais, un petit pré-coup de terreau, et voilà, faudra plus que retourner une dernière fois avant de planter!
Pour le
chaulage , faudra attendre l'année prochaine parce que pas le temps, l'énergie, ni les moyens. On verra si la terre n'est pas trop acide à l'usage.

Bon, j'ai pas résisté, j'ai déjà planté 2 cassissiers et 2 framboisiers, c'est résistant ces petites bêtes, elles survivront aux saints de glace d'avril-mai. Enfin, espérons....

J'ai une dizaine de fraisiers et une clématite qui attendent sagement dans la buanderie, prions pour qu'ils résistent au manque de lumière. Pffff il faudra aussi vraiment que j'investisse dans une serre.
En résumé, les semis+les outils+la serre+le composteur+les différentes peintures et vernis+le poulailler et le portique de Josh=je vais aller distribuer des toutes boîtes moua!

23:14 Écrit par Anko dans Dans mon jardin | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.